Souvent confondus, le brocanteur et l’antiquaire Nîmes n’ont pas le même rôle. L’antiquaire Nîmes consacre la majorité de son temps à rechercher des objets d’antiquité, des pièces de collection, des vieux meubles pour les revendre ensuite dans son magasin. En revanche, le brocanteur achète souvent des objets d’occasion pour les revendre, en réalisant si possible des profits.

Quel est le métier d’un antiquaire Nîmes ?

Un antiquaire Nîmes a pour fonction de rechercher d’objets anciens qu’il va par la suite exposer dans les vitrines de son magasin en vue de les mettre en vente. Il peut s’agir :

  • D’armes
  • De porcelaines
  • D’instruments de musique
  • De livres
  • De meubles
  • De monnaies
  • D’argenterie
  • De sculptures
  • De tableaux
  • Etc.

En tant que connaisseurs, l’antiquaire Nîmes s’assure de l’authenticité, de la valeur et de l’origine de toutes futures acquisitions. Il peut être amené à l’effectuer lui-même ou à solliciter les services d’un expert en art. Il est en mesure de renseigner ses clients sur les caractéristiques exactes et la valeur de ses antiquités. Cela inclut le style, l’époque, l’histoire de l’objet en question. Il faut savoir qu’un antiquaire est souvent spécialisé dans plusieurs domaines tels que l’argenterie, la peinture, les objets d’art du XVIIIe siècle, des mobiliers Napoléon III, des photographies anciennes de collection, etc. 

Un antiquaire et un brocanteur ne sont pas les mêmes. Cependant, il existe des antiquaire- brocanteur. Vous pouvez lire la suite ici

Qu’en est-il du métier d’un brocanteur ?

Le brocanteur est un vendeur dans une brocante, spécialisé dans l’achat et dans la vente d’objets d’occasion en tout genre. Il peut être parfois amené à faire des échanges. Ceci dit, le métier d’un brocanteur ne requiert pas forcément une formation spécifique dans le domaine. Par contre, un antiquaire doit disposer des connaissances avancées sur l’histoire, les caractéristiques et la valeur des objets anciens et rares. 

D’une façon générale, le brocanteur ne met pas en vente des objets de valeur. Il se concentre plutôt sur la commercialisation objets de valeur faible à moyenne. Parfois, les antiquaires en fin d’activité s’orientent vers le métier de brocanteur.

La différence entre les deux métiers

Contrairement aux antiquaires, les brocanteurs ne réalisent pas de travaux de restauration et de remise en état. Considéré comme un individu naturellement curieux, l’antiquaire fréquente souvent des salles de vente et se rend parfois même chez les particuliers, afin de trouver des perles rares qu’il va restaurer et vendre par la suite. À la différence des brocanteurs, l’antiquaire possède des connaissances approfondies sur l’art et les antiquités, leur permettant de déterminer rapidement l’authenticité d’un objet. Ce qui lui permet de déterminer exactement la valeur de celui-ci à l’achat et la somme qu’il peut obtenir en le revendant. 

Les brocanteurs et les antiquaires ne procèdent pas de la même façon : l’antiquaire possède souvent son propre magasin, tandis que le brocanteur vend au sein des brocantes.